MAIRE de MORANNES SUR SARTHE-DAUMERAY - Monsieur Gilbert KAHN

      

Vice-président de la communauté de Communes Anjou Loir et Sarthe

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE VILLAGE

De villa Moredena au 9ème siècle à Morannes toute une histoire s’est déroulée. De nombreux indices permettent de penser que les communautés humaines qui vivaient à Morannes et aux alentours remontent à la très haute antiquité. Le dolmen de Miré remonte à la préhistoire, le pont de l’époque romaine entre Chemiré et Brissarthe, la découverte en 1849 aux Roches d’une tombe en forme d’auge qui contenait parmi d’autres objets une monnaie frustre de Dioclétien Empereur Romain du IIIème siècle. Le village doit son existence à sa position stratégique sur le bord de la Sarthe.

Il semble être dès l’antiquité le point d’aboutissement des routes venant de Laval, Château-gontier, Baugé et le Mans par Sablé. Les Normands empruntent cette voie en 866 en se rendant à Brissarthe où fut tué Robert le Fort. Morannes est une dotation des rois de France à l’évêché d’Angers, confirmée par Charles le Chauve en 845. Avant la création de Châteauneuf, Morannes constitue le centre principal de la région. Au XIème siècle, la ville doit son importance aux faveurs de l’évêque, qui en fait sa résidence préférée. Elle est ainsi qualifiée au XIIIème siècle de Sedes Episcopalis (siège épiscopal). A cette époque le territoire de Morannes est une châtellenie (territoire d'un châtelain), qui s’accroît en 1432 par l’acquisition de la baronnie de Grattecuisse. Le château seigneurial qui se dressait à 300 mètres du bourg vers l’Est, à droite de la route de Daumeray, a entièrement disparu. Le sénéchal rendait la justice au nom de l’évêque dans le palais.

La ville est à cette époque le seul passage du Maine à Angers et de Tours à Château-Gontier, et se situait sur une voie menant les pèlerins à Saint-Jacques de Compostelle. Elle comporte une léproserie dès le XIIIème siècle, une aumônerie attestée au XVème siècle qui se transforme en hôpital au XVIIème siècle. Le bourg, transformé en fort pendant les guerres de religion, est mis au pillage par les ligueurs en 1589. Le marché du village a été ordonné en 1702 par Louis XIV. Durant la révolution, le village est l’un des plus ardents foyers de lutte contre la Convention. A la suite de l’ouverture à la fin du XVIII ème siècle de grandes voies de communication, Morannes est laissée à l’écart et perd de son importance sans connaître un véritable développement industriel.

L’importance de la population en 1831 était de 2841 habitants. Le village de Morannes compte 1861 habitants (référence 2018) sur une superficie de 41 km².

Les habitants se nomment les Morannais et Morannaises.

Personnalités liées à la commune

  • Matthieu Contarelli (1519-1585), cardinal français du XVIe siècle né à Morannes.
  • Marin-Pierre Gaullier (1766-1817), colonel français né à Morannes.
  • Pierre Lorilleux, né le 9 mai 1788 à Morannes et mort 30 octobre 1865 à Paris 6e, créateur de l'industrie des encres d'imprimerie en 1818 à Paris. Son fils Charles Lorilleux, est un industriel français et ancien maire de Puteaux.
  • Pierre Morain (1821-1893), artiste peintre né à Morannes. Une œuvre de ce peintre est présentée dans un bureau de la mairie.

DE NOS JOURS

La rivière la Sarthe traverse le territoire. La navigation est ouverte entre le Mans et Angers, et permet de rejoindre la Mayenne ou la Loire par la Maine.

L'atout de la commune est la gare SNCF située dans le village. Actuellement 15 TER font un arrêt journalier sur la ligne Angers le Mans ou le Mans Angers.

Un camping 3* offre diverses possibilités d'hébergements. Une halte fluviale sera installée avant fin 2019.

Au 1/1/2016, Morannes et Chemiré sur Sarthe ont formé la commune nouvelle de Morannes sur Sarthe.

Au 01/01/2017, Morannes sur Sarthe et Daumeray  ont formé la commune nouvelle de Morannes sur Sarthe-Daumeray.

Administration ancienne : liste des maires successifs

LES MAIRES DE MORANNES

De la première Assemblée municipale élue le 2 septembre 1787 selon le réglement de sa majesté en date du 18 juillet 1787 et ordonnance de Monsieur l'Intendant de la Généralerie de TOURS en date du 1 août 1787.

  • Chevalier de RAVENEL de BOISTEILLEUL Charles Auguste
  • Jacques BROUARD, septembre 1789
  • NEGRIER 1792
  • FILLON-DUPIN 1er Messidor An VIII - 15 mars 1814 (demissionnaire)
  • NEGRIER-FILLON 5 avril 1814 - août 1814
  • Comte Charles de TERVES août 1814
  • BORDEREAU-BARDOUL 7 avril 1815
  • Jacques GAULLIER 12 novembre 1818
  • Hyacinte de QUATREBARBES 4 mars 1823
  • François Marie GRILLE, Notaire 29 mars 1823 Juillet 1829 (demissionnaire)
  • Prosper FILLON 14 septembre 1830 - nommé Percepteur en 1831
  • Rémy NEGRIER 2 décembre 1831
  • René BERTRAND 11 août 1836
  • René NEGRIER Fils 20 novembre 1837
  • Pierre BODEREAU 2à août 1848
  • Jean-Baptiste DROUET juillet 1852 + 5 mai 1864
  • CHARRON 1864
  • Prosper FILLON ancien maire 1870 + 14 avril 1874
  • CHARRON 1874
  • Philippe BELLANGER 1878
  • Louis CHARON 1881
  • Louis BOUAUD 1892
  • Jules BOUTAUD 1896
  • Louis BOUTAUD 1900
  • Robert NEGRIER 1904
  • François BRUNET 1912
  • Charles BARDOU 1919
  • Jean-Baptiste RAGUIN 1925
  • André DURAND-GASSELIN 1935
  • Henri LEROY 1945
  • Jean-Baptiste RAGUAIN 1959
  • Jean-Louis DURAND-GASSELIN 1971
  • Georges PREVOST 1978
  • Jean-Baptiste RAGUAIN 1980
  • Georges-Louis BACHELOT 1987
  • Marie-Paule LOISON 2001
  • Gilbert KAHN 2014

Mairie de MORANNES au 18ème siècle.

Elle était située dans une ex chapelle Place Charles de Gaulle

 Patrimoine – Chemins pédestres –Artisans – Commerçants –Hébergement – Restauration :

Renseignements dans le site officiel « Morannes sur Sarthe-Daumeray ».

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Morannes-sur-Sarthe - Daumeray

12 place Charles de Gaulle, Morannes
49640 Morannes-sur-Sarthe - Daumeray

02 41 42 21 08

Envoyez-nous un e-mail