2017-01-19 Article du journal "Les nouvelles de Sablé" 

2017-01-19 Article du journal "Les nouvelles de Sablé" 

 

 

2016-06-09 Courrier de l'Ouest

 

2016-05-30 Courrier de l'Ouest

 

 

 

 

2016-04-27 Courrier de l'Ouest

 

 

2015-..-.. ......................

 

2015-08-11 Courrier de l'Ouest

 

Canoë-Kayak sortie organisé par l'Office du Tourisme

 

2015-06-05 Haut-Anjou

 

 

 

 

2015-06-03 Courrier de l'Ouest

 

 

blason Morannes petit

 

2015-04-09 Article du journal "Courrier de l'Ouest"

 

 

blason Morannes petit

 2015-01 Article du journal "Les nouvelles de Sablé"

 

Maison médicale, nouvelle mairie... Morannes fait peau neuve

Maison médicale, mairie, bibliothèque... Les travaux ne manquent pas à Morannes. Des décisions parfaitement assumées par Gilbert Kahn, le maire.

 

Gilbert Kahn (maire) et Dany Clémot (adjointe) prendront bientôt place dans la nouvelle mairie, place Charles de Gaulle.

Le nouveau conseil municipal est un conseil actif à Morannes. Emmené par Gilbert Kahn, maire, il met un point d’honneur à tenir ses engagements sur les chantiers annoncés.

Le premier, lancé sous l’ancienne municipalité, est en train de s’achever. Il s’agit de la maison médicale, qui devrait être mise en service en mars. Plusieurs professionnels y sont attendus. Gilbert Kahn énumère. « Quatre médecins, deux kinés, trois infirmières. » L’élu précise.

Un cabinet supplémentaire sera là pour accueillir un certain nombre de spécialistes, ponctuellement.

Seul bémol à cette maison médicale, le manque de dentiste. « C’est compliqué, avoue Gilbert Kahn. On leur offre un local pour s’installer, mais il n’y a pas le matériel, qui est assez onéreux. » Côté finances, ce chantier s’élève à 602 000 euros.

Plus d’un million d’euros de travaux

Cette nouvelle infrastructure, le maire pourra peut-être la voir de sa fenêtre. En effet, la mairie va prendre position du bâtiment, situé en face, toujours dans le parc du presbytère. Montant de l’opération ? 350 000 euros. Gilbert Kahn explique ce déménagement.

L’emplacement rêvé pour une mairie à Morannes, c’est d’être au cœur du village. Et ce cœur, c’est cette place Charles de Gaulle.

L’ancienne maison du curé va devenir celle du maire et des Morannais. « Ça faisait partie des promesses de campagne. Dans ce bâtiment, la mairie sera plus grande. Les adjoints auront des bureaux. Ce sera mis aux normes PMR (N.D.L.R. : personnes à mobilité réduite). » Pour ouvrir ce lieu, le mur sera abaissé de 2,20 mètres à 1,10 mètre. « On a obtenu l’accord de l’architecte des Bâtiments de France. Ce parc, qui sera paysager, redeviendra accessible aux habitants. » Fin des travaux estimé à la fin mars.

Et l’ancienne mairie, Grande Rue ? Tout a été pensé. Elle accueillera la bibliothèque intercommunale des Portes de l’Anjou. Les travaux ont commencé mi-janvier, pour durer jusqu’à fin avril. Coût ? 210 000 euros.

Derrière la bibliothèque, un bureau d’assistante sociale et de puéricultrice va être installé, ainsi que deux bureaux pour l’ADMR et un logement d’urgence remis à jour, explique Dany Clémot, adjointe.

Elle précise. « Le logement d’urgence, c’est 100 jours d’occupation à l’année. »

Complexe sportif, zone 30…

Au total, ces trois gros chantiers représentent une belle enveloppe de 1 162 000 euros. Pas de quoi perturber Gilbert Kahn.

On peut solliciter jusqu’à 80 % de subventions. Et on n’en est pas loin. Ce que l’on fait est contrôlé. Il n’y aura pas de trou dans nos finances. Et les impôts des Morannais ne vont pas augmenter pour ça. C’est leur qualité de vie et de services qui va s’améliorer.

Mais Gilbert Kahn et son équipe, à laquelle il tient tant, ne s’arrête pas. D’autres projets sont sur les tablettes. « Ce sera une année riche », assure-t-il. Parmi eux, le complexe sportif. Explications.

L’année dernière, on a acheté un terrain à côté du terrain de foot. On va y créer un terrain d’honneur, ainsi qu’un parking de 60 places. Et à l’avenir, on souhaite agrandir la salle des fêtes pour rejoindre les nouveaux vestiaires, pour les deux terrains.

Début des manœuvres au dernier trimestre de cette année 2 015.

Niveau sécurité routière — sujet d’actualité en ce moment — le conseil municipal souhaite apporter quelques aménagements dans le bourg.

Le cœur de Morannes, c’est-à-dire la Grande Rue, la place Charles de Gaulle et la rue des Moulins, passera en zone 30.

Un panneau d’information sera aussi installé sur cette même place Charles de Gaulle, au mois de mars. Une chose est sûre, à Morannes, on ne chôme pas !

 

 

blason Morannes petit

 2014-12 Article du journal "Courrier de l’Ouest"

RP biblio 

 

blason Morannes petit

 2014-12 Article du journal "Courrier de l’Ouest" 

pompier

blason Morannes petit

 

 

2014-10-23 Article du journal "Les nouvelles de sablé"

blason Morannes petit

 

 

2014-09-18 Article du journal "Les nouvelles de sablé"

exploit foot morannes

blason Morannes petit

2014-08-14 Article du journal "Les nouvelles de sablé"

ML-CorsoFleuri

Morannes Après une préparation mouvementée, le Corso Fleuri va bien avoir lieu à Morannes

Le Corso Fleuri revient ce vendredi dans la commune. Pour un jour de fête, de musique et de couleurs, grâce à l’implication de nombreux bénévoles.

blason Morannes petit

 2014-08-10 Article du journal "Les nouvelles de sablé"

Il lance une formation unique en France

Aurélien Kahn, cavalier émérite, a toujours aimé transmettre sa passion. En septembre, il innovera avec une nouvelle formation. Il explique.

 

Aurélien Kahn lance une formation de débourreur  pré-entraîneur. Personne avant lui ne l’a fait.

Aurélien Kahn lance une formation de débourreur pré-entraîneur. Personne avant lui ne l’a fait.

Aurélien Kahn, un nom qui résonne dans le monde du cheval. Il faut dire que le Morannais a participé aux derniers Jeux Olympiques de Londres, en 2012. Rien que ça !

Aujourd’hui, ce n’est pas de concours complet dont il est question. Installé depuis septembre 2006, professionnellement parlant, Aurélien connaît les réalités et difficultés du métier dans un haras. Surtout depuis la crise de 2008. « Avant, on alternait entre les chevaux de concours complet l’été et les chevaux de course l’hiver. Maintenant, il n’y a pas plus de chevaux de concours complet ici. »

Gagner sa vie devient compliqué. Seul le milieu des courses conserve sa rentabilité. A l’Ecorse, Aurélien a même augmenté la capacité d’accueil de ses purs sangs. « On est passé de 23 à 33 boxes. L’hiver dernier, c’était plein. » Ce ne sont pas les seuls travaux réalisés par le spécialiste du complet. Ronds d’Havraincourt et de longes, un marcheur circulaire, une nouvelle piste de galop… Il n’a pas ménagé ses efforts pour avoir des infrastructures au top.

Pour préparer les futurs cracks de l’hippisme, il y a une étape essentielle dans la vie du cheval : le débourrage. « Ça demande pas mal de technique. Il ne faut pas rater le cheval à la base. Moi, j’ai une grosse expérience  de la préparation physique des chevaux. » C’est là que le poulain se familiarise avec l’homme. « Quand il vient ici, personne ne lui est monté dessus. Il vient alors pour accepter un homme sur son dos, prendre de la condition physique et apprendre à travailler ensemble, avec ou sans obstacles. » Un passage essentiel, donc.

Le tout dans un savoir-faire bien spécifique. « Je mets en place une progression pour éliminer le plus gros pourcentage de risques. » En clair, fini les débourrages à l’ancienne, en mode rodéo. « C’est une partie importante dans la vie du cheval. Si c’est mal fait, il enregistrera ça plus tard. Si c’est bien fait, il donnera le maximum de ses capacités. »

Pour pallier le manque de main d’œuvre

Seul problème, le manque de main-d’œuvre. En effet, les jeunes sont de moins attirés vers le débourrage, et son image dangereuse. C’est pourquoi Aurélien a créé sa propre formation pour devenir débourreur et pré-entraîneur.  Une formation sur huit mois divisée en deux parties. La première va durer six mois, à partir du 1er septembre. « Les élèves vont observer et s’entraîner avec moi à débourrer, monter, sauter. En parallèle, des intervenants de grande qualité viendront à notre rencontre. »

Ainsi, Sébastien Jaulin, ethologue – « c’est un comportementaliste équin » – Yann Poirier, président de l’association française des débourreurs pré-entraineurs, et Alban Chevalier du Fau, spécialiste des ventes publiques, apporteront leur connaissance au service des futurs diplômés. « Ils vont améliorer leurs compétences dans tous les domaines liés au monde du cheval. Et cela leur permettra de trouver un emploi. »

Les deux mois restants, Aurélien emmènera ses étudiants, à mi-temps, chez un entraîneur public pour mettre en pratique la théorie. Cette formation, elle est novatrice en France. Personne ne l’a fait, avant lui. « Il n’existe pas de diplôme de débourreur pré-entraîneur. Je crée donc un diplôme national de cavalier d’entraînement débourreur. Il pourrait servir de référence pour la labellisation de l’association du métier. »

Il reste des places

A quelques semaines de la rentrée, Aurélien peut encore accueillir des volontaires. « Il reste des places. Il y a une possibilité de prise en charge du coût de la formation. Dans certains cas, la formation peut être payée. » Une occasion unique en France de travailler dans sa passion, le cheval. « C’est une formation pour l’emploi. Il faut que les jeunes aient suffisamment de bases et de connaissances pour exercer le métier avec plaisir. » En clair, Aurélien Kahn voit cette formation comme bénéfique pour tous. Une formation née à Morannes, et unique en France.

Pratique : pour plus de renseignements, contacter Aurélien Kahn au 06 09 40 64 84 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

blason Morannes petit

2014-05-31 Article du courrier de l'Ouest

2014-05-Courrier-de-l-ouest

Le maire Gilbert Kahn pose la première pierre symbolique.

Les travaux de construction de la maison médicale ont commencé il y a quelques semaines. Le site devrait être terminé pour début  2015.

 

 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Morannes

12 place Charles de Gaulle
49640 Morannes

02 41 42 21 08

Envoyez-nous un e-mail